Accueil du site > Public > Dans ma branche > Transports > 22 mars 2018 - communiqué des cheminots - Alpes

22 mars 2018 - communiqué des cheminots - Alpes

mercredi 21 mars 2018

Secteur Fédéral CGT des Cheminots de la Région Alpes
371, Chemin de la Rotonde - 73000 Chambéry
Tél. ptt : 04 79 60 91 70
Tél. : sncf : 571170 -
Fax ptt : 04 79 60 91 63
sncf : 571163

Courriel : secteur-cgt-cheminots.chambery@magiconline.fr Site : regionchambery-cheminotscgt.fr

BLOG : http://cheminots-cgt-chambery.e-monsite.com/

CHAMBERY, le 21 mars 2018

COMMUNIQUE de PRESSE

Manipulation – Sabotage – Scandale

Alors que la manifestation nationale unitaire des cheminots àParis le 22 mars 2018 s’annonce comme historique, la direction SNCF a décidé de supprimer de nombreux TER et plusieurs TGV alors que le nombre de grévistes ne le justifie pas. Par exemple, sur Chambéry, alors que 18 conducteurs sur 124 seront en grève, la direction a annulé la totalité des TER sur la Maurienne et la Tarentaise. Entre Grenoble et Paris, ce sont 4 TGV sur les 5 premiers de la journée qui sont supprimés alors que des conducteurs et des contrôleurs sont disponibles pour les assurer. Pour la CGT, l’objectif est clair : casser la dynamique de la manifestation en rendant difficile voire impossible pour de nombreux cheminots l’acheminement àParis pour participer àla manifestation. Pour la CGT, cela s’apparente àde la manipulation et du sabotage, dont la direction SNCF commence àêtre coutumière. En faisant ce choix, elle se met au service du gouvernement pour fragiliser un mouvement contestataire qui progresse chaque jour avant le début du conflit les 3 et 4 avril prochains. Cette posture politique est inadmissible de la part de la direction d’une entreprise publique. Mais au-delà, c’est un scandale et un mépris inacceptable envers des usagers qui verront leurs trains supprimés alors que le personnel SNCF qui devait l’assurer n’est pas en grève. Les explications de la direction SNCF évoquant tour àtour un grand nombre de grévistes du personnel roulant, puis des difficultés àtenir les postes de circulation … àParis image le peu de considération que cette direction porte aux usagers.

Qui peut croire que ce sont les prétendues difficultés parisiennes qui sont responsables de la suppression massive de TER sur notre région ? Cette attitude montre une direction SNCF aux abois àquelques jours du début d’un conflit qui s’annonce très fort, et face àune opinion publique qui n’a pas cédé àla propagande gouvernementale. Plutôt que de se retrancher derrière l’écran de fumée des concertations qui ne sont en fait que des auditions pour valoriser un grand nombre de réunions « creuses  », la direction SNCF et le gouvernement devraient stopper une réforme qui ne répondra ni aux enjeux de transports ni aux exigences du grand service public ferroviaire dont le pays a besoin, et engager un grand débat national sur les bases des propositions que la CGT a formulé dans le rapport « Ensemble pour le fer  » remis au 1er ministre le 15 mars 2018. La CGT appelle les usagers et la population àse rapprocher des cheminots pour défendre ensemble le service public ferroviaire.

Contact : Bernard Tournier Tél. : (06) 65 23 58 02

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0