Accueil du site > Public > Actu > 57ème congrès départemental de la CGT Isère
  Imprimer Impression

 Recommander


57ème congrès départemental de la CGT Isère

vendredi 10 novembre 2017

Les participants au 57ème congrès départemental CGT Isère le 8 novembre 2017 Le 57ème congrès départemental de la CGT de l’Isère s’est déroulé du 8 au 10 novembre 2017 sur le site de Tremplin Sport Formation à Voiron.

253 congressistes et plusieurs invités ont participé aux travaux. Ils ont voté plusieurs résolutions dont, notamment :
- des résolutions d’organisation (modification des statuts, rapport financier, élection de la commission exécutive)
- des résolutions sur la stratégie de lutte, l’organisation en territoire
- une résolution d’actualité (reproduite en fin d’article)

La commission exécutive nouvellement élue a désigné en son sein ses Secrétaires départementaux : Nicolas Benoit, Secrétaire Général, et Nathalie Serrat, administratrice

  • Nicolas Benoit (Secrétaire Général)
  • Nathalie Serrat (administratrice)
  • Nicolas Cazalis
  • Marie-Laure Cordini
  • Elisa Balestrieri
  • Fabien Gaget
  • Laurent Terrier
  • Corinne Turrel Maire-Laure Cordini, Laurent Terrier, Corinne Turrel, Fabien Gaget, Elisa Balestrieri, Nicolas Benoit, Nathalie Serrat, Nicolas Cazalis, Secrétaires départementaux élus le 10 novembre 2017

La CGT s’adresse aux travailleurs et à la jeunesse de l’Isère

Depuis cet été, la bataille est lancée pour les droits des salariés et contre la loi travail XXL du gouvernement associé au Medef. A un moment où l’argent coule à flots pour certains et le chômage de masse progresse, voilà une nouvelle loi destinée à accroître le pouvoir patronal, fragiliser et isoler les salariés. Parce qu’ensemble on est plus fort, la CGT avec FO, Solidaires, FSU, UNL et UNEF appelle tous les salariés à se mobiliser et à agir partout.

Pourquoi se mobiliser ?

  • Pour s’opposer à la réduction des droits des salariés et porter un autre projet de société aux antipodes du projet ultra-libéral du gouvernement à la solde du Medef en Marche.
  • Revendiquer le retrait des ordonnances Macron, en lien avec les revendications que nous avons dans les entreprises.
  • Obtenir une meilleure redistribution des richesses créées par les salariés-e-s.

Les raisons de se mobiliser dépassent le Code du travail. Nous affrontons le projet de société des riches et des puissants qui attaque aussi les conventions collectives des salariés du privé, le statut du fonctionnaire, les services publics et l’outil industriel.

C’est aussi dans ce cadre de lutte des classes que nous réaffirmons notre volonté de reconquérir notre Sécurité sociale avec un financement fondé sur les cotisations sociales tout en continuant à s’opposer à l’augmentation de la CSG. Construire la mobilisation ?

Construire les revendications dans l’entreprise, la collectivité, l’établissement. Continuer à débattre des analyses et propositions de la CGT pour les enrichir. Pour cela, la participation à des Assemblées Générales s’impose.

Notre perspective intangible est le TOUS ENSEMBLE, la grève massive, de tous les secteurs, de tous les salariés. Parce que nous avons confiance dans les actions collectives progressistes, nous avons confiance dans l’avenir.

Les congressistes réunis au 57ème Congrès de l’UD 38 sont complètement solidaires de la bataille menée par les salariés de General Electric pour l’emploi et la préservation de leur outil industriel.

Tous en grève et en manifestation le jeudi 16 novembre 2017 10 h place de la Gare à Grenoble

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0