Accueil du site > Public > Dans ma branche > Santé et action sociale > Actualité de la CGT Santé et Action Sociale en Isère > Un établissement pour autistes menacé : pétition de soutien à la Ferme de (...)
  Imprimer Impression

 Recommander


Un établissement pour autistes menacé : pétition de soutien à la Ferme de Belle Chambre

mercredi 10 juillet 2013

Après 2 jours de grève début juin, action inédite dans cet établissement pour autistes, situé dans le Grésivaudan à Ste Marie du Mont, la direction refuse toujours d’entendre les revendications exprimées. Appuyez leur lutte en signant et faisant signer la pétition. http://www.petitions24.net/petition_de_soutien_a_la_ferme_de_belle_chambre

Texte de la pétition de soutien à la Ferme de Belle Chambre

Les salariés de la Ferme de Belle Chambre ont été en grève les lundi 3 et mardi 4 juin 2013. Cette grève est historique dans l’histoire de notre établissement. Pour la première fois et pendant deux jours, la totalité des salariés a cessé le travail. Nous avons pris cette décision en raison du danger qui plane sur notre projet et notre éthique professionnelle, mais aussi parce que malgré nos efforts de communication depuis plusieurs mois, le dialogue est rompu avec notre direction générale et nos administrateurs.

Cette grève avait pour but de dénoncer l’échec de toutes les tentatives de dialogues avec la direction générale et le conseil d’administration de Sésame Autisme Rhône Alpes (association gestionnaire de la Ferme de Belle Chambre) et tenter enfin de se faire entendre !

En effet, nous sommes un foyer de vie associé à une exploitation agricole qui accueille 28 adultes présentant des troubles du spectre autistique. Nous sommes actuellement confrontés à une situation inédite et difficile, liée à l’absorption de notre établissement par Sésame Autisme Rhône-Alpes, dont le siège est à Lyon. L’un des premiers objectifs des Administrateurs est « l’adaptation des modèles de l’entreprise du secteur marchand au secteur médico-social ». Cela est en passe de détruire notre projet. L’Association ne prend plus en compte la spécificité de notre établissement (dont l’exploitation agricole et les activités qui en découlent), ni les besoins des résidents.

Notre Directeur d’établissement, Jean-Paul Barithel, en place depuis 17 ans, s’est opposé à cette gestion inadaptée à la survie de notre projet. Il a été sanctionné par l’Association dont le but est de l’évincer (ainsi que deux autres directeurs d’établissements). Les salariés sont indignés par ces méthodes et ont demandé la levée des sanctions. A ce jour, ils n’ont toujours pas été entendus.

Notre établissement, créé en 1989, est connu et reconnu pour une prise en charge spécifique et adaptée de l’autisme. Le deuxième danger pour notre établissement est lié à son financement. En effet, depuis plusieurs années, notre financeur, le Conseil Général 38 n’a pas réévalué notre budget en fonction des contraintes liées au coût de la vie. Cela génère un déficit croissant qui nous conduit à supprimer des postes d’encadrement.

Quelle pérennité pour une structure atypique comme la nôtre ? Comment lutter contre le formatage des établissements sous prétexte de restrictions budgétaires ? Comment sauver l’exploitation agricole et l’organisation du travail spécifique et nécessaire à celle-ci ? Nous luttons pour le maintien d’un lieu de vie humain, offrant aux résidents un « chez eux » dans lequel ils se sentent bien, associé à un lieu de travail adapté à leur handicap, leurs permettant aussi une insertion dans la population, une socialisation et une vie digne. Nous nous battons pour le maintien d’une prise en charge de qualité.

Le soutien de tous est très important pour la portée de notre mouvement, et nous espérons que cette pétition donnera un écho à notre mobilisation.

Juin 2013 Les salariés de la Ferme de Belle Chambre – 38660 Sainte-Marie du Mont.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0